lundi 10 juillet 2017

Notre critique du tome 2 de « Escape Journey »

Critique Manga, Escape Journey, Manga, Ogeretsu Tanaka, Taifu Comics, Yaoi,

Critique Manga, Escape Journey, Manga, Ogeretsu Tanaka, Taifu Comics, Yaoi,
Dessinateur : Ogeretsu Tanaka
Scénariste : Ogeretsu Tanaka
Éditeur : Taifu Comics
Collection : Yaoi
Genre : Romance, Tranche de vie, Drame
Public : Averti
Site officiel : Non
Prix : 8,99€
Sortie : 22 juin 2017
Statut de la série : En cours de publication

Cela fait trois ans que Naoto et Taichi se sont remis ensemble et la fin de leurs études universitaires approche. Bien que la perspective de chercher un emploi les occupe déjà, quelque chose de plus important s’invite dans leur quotidien : vivre ensemble. Et pas seulement ensemble mais comme un couple reconnu et accepté par leurs proches et la société. Or s’ils semblent s’entendre sur la seule vérité importante à savoir que, quoi qu’il arrive, ils s’aimeront toujours, la pression monte face aux réactions familiales du côté de Taichi. Pendant ce temps, Naoto est approché par Nishina, un élève en quête de son art, qui menace de révéler au grand jour la relation amoureuse des deux jeunes gens si Naoto ne pose pas pour lui. Sans y voir de malice, Naoto joue donc les modèles, remarquant à peine que Nishina tente de se rapprocher de lui. Soucieux de préserver l’autre, Naoto comme Taichi laissent les non-dits obscurcir leur relation…

Le beau fixe de la relation amoureuse revenue sur les rails grâce aux efforts de Taichi se détériore peu à peu dans ce second volume riche en rebondissements.

Si les premières pages insistent sur le bonheur quotidien bâti au fil de ces trois ans sans nuage, les choses se gâtent alors que l’entrée dans la vie adulte s’impose. Pour Naoto, il n’y a aucun obstacle majeur à leur amour, il ne refuse pas la réalité mais choisi de l’ignorer pour mieux préserver Taichi. Pour ce dernier, la pression sociale fait remonter son traumatisme d’enfance, le divorce de ses parents, une séparation qu’il refuse de reproduire dans sa vie. Mais ce désir se heurte aux conventions sociales et au souhait profond qu’il a de protéger Naoto et ce même si cela se fait au détriment de ses propres sentiments. Il craint en effet de provoquer une rupture entre Naoto et sa propre famille et commence à douter de leur avenir commun. Ce doute grandit et dégrade leur relation d’autant plus que l’incompréhension s’installe faute de vrai dialogue. Est-ce que cet amour peut endurer le rejet des plus proches ou de la société ? C’est le défi de toute une vie et la question brûlante risque de séparer les deux jeunes hommes.

Ce tome se termine sur un suspense insoutenable auquel s’ajoute le lien grandissant Naoto-Nishina. Maître de son récit, Ogeretsu Tanaka use de son thème favori, un couple tourmenté par le passé de l’un de ses deux protagonistes, mais parvient à y mêler un obstacle de taille ancré dans la réalité des préjugés sociaux.

Si la rivalité amoureuse que l’on décèle dans l’introduction du personnage de Nishina peut paraître banale, on apprécie qu’elle ne soit pas qu’un déclencheur provoquant une remise en question pour Taichi. Lui qui a tant fait pour retrouver l’amour de Naoto, jusqu’à mettre son avenir en danger lorsqu’il a choisi la même faculté que lui en dépit de ses dispositions plus littéraires que scientifiques, va-t-il vraiment risquer de tout perdre par peur des autres ?

Dosé au millimètre, le récit riche en rebondissements n’en finit pas de nous secouer et d’accentuer encore le potentiel sympathie déjà élevé de ses héros.

Le trait d'Ogeretsu Tanaka demeure d’égale qualité avec une très bonne expressivité qui soutient à 100% la narration. La mise en page comme le chara-design équilibré invitent à une lecture plaisir d’autant plus que chaque détail (décors, vêtements…) est soigné et bien pensé. La sensualité optimale évidente dans le travail de l’artiste souligne encore la complicité amoureuse de ses héros.

Escape Journey est une vraie histoire d’amour, puissante et tourmentée, qui englobe un réalisme vibrant de cruauté et de vérité.

Points forts : 
  • Récit yaoi réaliste 
  • Rebondissements + + + 
  • Mélange réussi de tourments amoureux et sociaux 
  • Personnages bien construits, attachants 
  • Personnages secondaires intéressants qui jouent un rôle 
  • Évolution du récit crédible et accrocheur 
  • Suspense + + 
  • Dessin au service du récit 
  • Chara-design soigné jusque dans les détails 
  • Sensualité + + + 
  • Mise en scène sur le fil de la narration, alliée au texte + + 
  • Décors et arrières plans très variés, soignés 
  • Édition française sans défaut 

Points faibles : 
  • Néant 

Verdict : Un excellent tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017