lundi 17 juillet 2017

Notre critique du tome 2 de « Fire Force »

Critique Manga, Fire Force, Kana, Manga, Shonen, Atsushi Ohkubo,

Critique Manga, Fire Force, Kana, Manga, Shonen, Atsushi Ohkubo,
Dessinateur : Atsushi Ohkubo
Scénariste : Atsushi Ohkubo
Éditeur : Kana
Collection : Shonen
Genre : Science-Fiction,
Public : Tout public
Site officiel : Kana
Sortie : 3 juillet 2017
Prix : 6,85€
Statut de la série : En cours de publication

Shinra fait face à un mystérieux incendiaire qui dit connaître la vérité sur l’incendie qui a tué sa famille douze ans auparavant. Shinra est intrigué, plus encore lorsque son interlocuteur lui affirme que son petit frère Shô serait encore en vie ! Mai quelque chose cloche… L’autre tente à l’évidence de faire douter Shinra, de ses compagnons, des brigades spéciales dans leur ensemble, de sa vocation de héros. Shinra veut connaître le fin mot de son passé tragique mais à sa manière et sans trahir le souhait de sa défunte mère : qu’il devienne un sauveur pour les faibles. Son refus déchaîne alors la colère de l’intrus qui décide de massacrer toutes les nouvelles recrues…

Ça continue de dépoter avec ce tome 2 ! Shonen jusqu’au bout de trames, Fire Force affiche déjà un savoureux concentré d’action, d’humour et de SF.

Centré sur son héros, le récit met en valeur son drame familial comme moteur de l’intrigue et de sa volonté de réussir, de se dépasser en toute chose. Les révélations de son mystérieux adversaire ne le bouleversent pas trop mais le poussent à se poser des questions… Doutes qui ne resteront pas secrets longtemps. Car à tort ou à raison, Shinra est une grande gueule et ne tarde pas à entrer dans le vif de ce qui le préoccupe dès la disparition du méchant incendiaire en questionnant son chef. Sans finesse mais déterminé, notre héros met les pieds dans le plat et permet au scénario d’introduire un nouvel axe de lecture assez prometteur : le ver dans le fruit au sein des brigades spéciales ! Offrant confiance pour confiance, le chef apprend donc à Shinra que le but secret de l’existence de la 8e brigade est d’enquêter sur les autres, soupçonnées de par les méthodes qu’elles emploient de nourrir de sombres motivations qui seraient bien loin de l’éradication des torches humaines ou de la protection des citoyens. Shinra comprend que le secret de l’incendie qui a tué les siens autrefois est sans doute gardé par un de ces pompiers très spéciaux aux desseins douteux. Plus qu’avant, son but rejoint celui de sa brigade et cela renforce sa volonté.

La problématique gagne en qualité dès ce 2e volume avec cette atmosphère de complots qui s’ajoute au contexte très accrocheur et à l’action très présente et punchy.

L’humour arrive en deuxième position dans le plaisir de lecture tant il se mélange bien à chaque scène, se faufile par tous les canaux possibles sans briser le rythme si efficace de l’ensemble narratif. Le sourire carnassier de Shinra, les exercices de musculation délirants du chef, le côté ultra-réglementaire du commandant, la susceptibilité ou l’orgueil démesuré des compagnons de Shinra, les gaffes qui se multiplient même en plein combat… Atsushi Ohkubo ne manque pas une occasion de faire rire et sourire !

Son trait est aussi dynamique que l’exige son récit, avec un chara-design très codifié shonen permettant de distinguer qui est qui d’entrée de jeu et de fluidifier le déroulement de l’action en plein combat comme lors des déplacements plus restreints et calmes. Le charisme de chaque personnage est souligné à divers instants, selon le désir de mettre en vedette tel ou tel protagoniste suivant son importance dans chaque scène. Les scènes de corps à corps au cours desquelles Shinra déploie l’envergure de son pouvoir sont vives et se répondent les unes aux autres. Effort à souligner pour un shonen : les arrières plans sont un peu statiques mais ils sont bien présents et situent les différents contextes dans lesquels évoluent les personnages, offrant une atmosphère complémentaire à l’action notamment dans le premier chapitre.

En faisant évoluer son récit dès ce second tome, Atsushi Ohkubo offre une belle densité à son héros et un contexte dont la complexité invite immanquablement lire la suite !

Points forts : 
  • Bonne évolution du récit 
  • Contexte qui devient plus complexe avec des ennemis hors et dans les rangs des super pompiers 
  • Tous ingrédients d’un bon shonen réunis 
  • Mélange pompiers/super héros 
  • Personnages sympathiques 
  • Héros idéal pour un shonen 
  • Action + + + 
  • Humour + + 
  • Chara-design adapté aux personnages 
  • Mise en scène dynamique 
  • Édition française réussie 

Points faibles : 
  • Néant 

Verdict : Un excellent tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017