vendredi 28 juillet 2017

Notre critique du tome 3 de « Cheeky Love »

Miyuki Mitsubachi, Cheeky Love, Manga, Critique Manga, Delcourt / Tonkam,

Miyuki Mitsubachi, Cheeky Love, Manga, Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Scénario : Miyuki Mitsubachi
Dessin : Miyuki Mitsubachi
Édition : Delcourt/Tonkam
Collection : Shojo
Genre : School Life
Public : Tout public
Contenu : 192 pages
Prix : 6,99€
Sortie : 21 juin 2017
Statut de la série : En cours de publication

Les résultats des examens blancs sont tombés, et ils ne sont pas bons. Si certains membres du club ne remontent pas leur moyenne lors des partiels ayant lieu la semaine suivante, ils finiront en rattrapage, et ne pourront par conséquent pas participer au tournoi du Kantô. En panique, les garçons s'adressent à Yuki afin qu'elle les aide à améliorer leurs résultats. En manager ultra-consciencieuse, Yuki accepte, même si cela signifie devoir supporter Naruse pendant les révisions. Pourtant, elle apprend vite que les résultats scolaires de ce dernier sont plus qu'excellents, et que sa présence aux révisions ne tient qu'au fait que Yuki soit là également. Naruse finit d'ailleurs par obtenir un baiser, mais Yuki refuse toujours catégoriquement de lui déclarer sa flamme. Elle a bien d'autres choses auxquelles penser, à commencer par le tournoi qui vient de débuter. A la surprise de beaucoup, Ryuhoku parvient à éliminer plusieurs adversaires, et progresse dans le tournoi. Mais leur prochain adversaire est de taille : il s'agit en effet de l'équipe du lycée Misuzu, dans laquelle joue Hakamada. Pour Ryuhoku, la pression est grande. Toujours sous le coup de leur précédente défaite, les joueurs font de leur mieux pour gagner ce match, mais leurs adversaires sur le terrain semblent encore plus coriaces cette fois, sans compter le public qui semble totalement acquis à la cause de Misuzu, en témoignent la majorité d'encouragements en leur faveur. Dépitée, Yuki se résout à encourager sa propre équipe de toute ses forces, quitte à en perdre son légendaire self-contrôle. Le score entre les deux équipes est plus que serré, et tous se doivent de donner leur maximum. Entre Naruse et Hakamada, difficile de déterminer qui amènera son équipe à la victoire.

Les aventures du couple "je t'aime moi non plus" formé par Yuki et Naruse se poursuit avec ce troisième tome, mais le moins qu'on puisse dire est que l'affaire n'avance pas vraiment. Yuki est toujours aussi rigide, tandis que Naruse semble aussi nonchalant que d'habitude. Pourtant, on commence à apercevoir une certaine maturité chez l'adolescent, qui s'interroge par exemple pour la première fois de l'histoire concernant son amour du basket, et se pose véritablement la question d'un éventuel départ. Du côté de Yuki, son sourire à la fin du tome 2 laissait également présager une certaine évolution de son côté, mais cela prend encore beaucoup de temps. Certes, ses encouragements déchaînés lors du tournoi creusent quelques fissures dans sa carapace, mais pour l'essentiel elle reste encore froide et s'agace rapidement. Le souci étant que, puisqu'elle fait office de protagoniste principale, le lecteur suit principalement son parcours, et aura vite fait d'être plombé par sa nervosité permanente. Alors certes, Yuki diffère en bien des points de l'héroïne shojo stéréotypée, naïve et fleur bleue. Mais son indifférence feinte commence tout doucement, avec ce troisième tome, à devenir lassante. La jeune fille ne cesse de tergiverser sur sa relation avec Naruse, mais refuse pourtant tout net de lui avouer ses sentiments, alors qu'elle a déjà admis être tombée sous son charme. De son côté, le joueur ne fait rien (ou peu) pour améliorer la communication, puisqu'il continue à agir à sa guise, en ne tenant que peu compte des refus répétés de sa manager. Si ces caractères totalement opposés ne choquaient pas au début de l'histoire, c'était surtout dans l'attente d'une évolution des deux personnages, afin de voir comment leur personnalité allaient évoluer au fil de leur parcours au lycée, et l'impact de cette évolution sur leur relation. Malheureusement, chacun semble camper ferme sur ses positions, ce qui empêche l'histoire de progresser autant qu'elle le pourrait.

Petite lueur d'espoir tout de même : l' apparition de la potentielle nouvelle manager, Himeno Himeko, ainsi que la réapparition de Hamanaka. Si la relation entre Yuki et Naruse semble stagner, c'est surtout leur rapport aux autres qui permet au lecteur d'identifier d'éventuels changements dans leur comportement. Reste à espérer, pour le quatrième tome, que les échanges entres les personnages s'intensifieront un peu plus, et que le récit ne stagnera plus autant sur la relation actuelle "Suis moi, je fuis ! Fuis, moi je te suis" entre Yuki et Naruse.

Points forts :
  • Héroïne à contre-courant des stéréotypes shojo, vraie leader
  • Le récit s'intéresse un peu plus aux relations des protagonistes principaux avec les autres personnages de l'histoire
  • Apparition de nouveaux personnages avec un bon potentiel

Points faibles :
  • La nervosité constante de l'héroïne pèse sur le récit
  • Les personnages évoluent très lentement
  • La relation entre les deux principaux protagonistes stagne

Verdict : Un tome moyen !!!

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017