mardi 15 août 2017

Notre critique du tome 4 de « Overlord »

Critique Manga, Manga, Ototo, Overlord, Seinen,

Critique Manga, Manga, Ototo, Overlord, Seinen,
Dessinateur : Hugin Mayama
Chara-design : So-Bin
Scénariste : Satoshi Oshio
Éditeur : Ototo
Collection : Seinen
Genre : Baston, Dark Fantasy, Drame
Public : Averti
Sortie : 7 juillet 2017
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

Aveuglée par son sang de vampire, Shalltear en oublie le plus important dans sa mission : ne pas faire de vague ! Et la voilà qui massacre à tour de crocs, accompagnée de ses serviteurs très assoiffés également, qui certes ne sont pas les cibles attendues par maître Momonga/Ainz Ooal Gown puisque non magiciennes mais ne sont pas non plus autorisées à servir de repas à l’envoyée du maître de la Guilde. Shalltear peine à se raisonner, tant et si bien qu’elle décide de cacher sa faute par un massacre général de tout ce qui pourrait la trahir. Quand, soudain, elle fait face à de nouveaux adversaires qui parviennent à la contrôler mentalement. Le danger est grand ! Momonga a été informé du problème et puisque Shalltear est devenue incontrôlable, risquant de causer le déshonneur de Nazarick et de Ainz Ooal Gown, il décide de la punir personnellement… Mais un vampire tel que Shalltear est un adversaire très puissant...

On le savait dès le dernier chapitre du tome 3, Shalltear n’est pas du genre…discret ou discipliné. La reine vampire supérieur ne sait pas faire dans le dentelle ou la simplicité, la subtilité n’est pas dans son ADN créé par un des anciens joueurs d’Yggdrasil et fondateur de la Guilde. Et ce qui devait arriver est arrivé : elle en a trop fait, massacrant trop avidement tout ce qui bouge, même si ce qui bouge est du genre mandait, mercenaire sans foi ni loi. Elle a même attiré l’attention de gens plutôt doués qui parviennent à la contrôler, chose que son maître ne peut tolérer ! Ce manquement à ses ordres est impardonnable pour Momonga qui part, armé de toute sa magie pour punir et s’il le faut détruire Shalltear. Mais ce ne sera pas facile, même notre héros le sait, les pouvoirs de Shalltear sont immenses, au moins autant que les siens. A une différence près : l’expérience. Ainsi que Momonga le rappelle à Albedo : il y a une différence cruciale entre savoir utiliser ses pouvoirs et en faire l’expérience. Momonga a bien plus de combats à son actif, il compte sur cet avantage pour vaincre. Mais devra-t-il tuer Shalltear ?  

Une seule chose pourrait le mettre en difficultés : le temps du combat car la magie n’est pas inépuisable et exige beaucoup de lui.

Le suspense grandi tout au long du tome, à travers les maladroites exactions de Shalltear qui commet gaffe sur gaffe mais s’en donne à cœur joie face à des humains plutôt nuls, alors que Momonga prend l’amère décision d’une lutte à mort contre l’un des fidèles serviteurs de la Guilde et alors qu’ils se font face, opposant pouvoirs innés de l’une à la magie incomparable de l’autre.

Dynamique à souhait, ponctué d’explications nettes et claires sur le sort qui attend Shalltear et les raisons de l’amère décision de Momonga, ce 4e tome nous propose une nouvelle facette du héros maléfique d’Overlord. Aucun de ses serviteurs ne sera autorisé à trahir le nom de la Guilde, aucun manquement au serment et au renom d’Ainz Ooal Gown ne sera admis, sous peine de mort et cela vaut pour tous les habitants de Nazarick, jusqu’à son maître incontesté !

On découvre aussi l’ampleur des pouvoirs de chacun des principaux protagonistes de cet épisode, la manipulation sanglante d’une Shalltear assoiffée et les tours de magie de niveau suprême de Momonga, trésor qu’il gardait secret jusqu’alors. On comprend mieux la confiance qui est la sienne car, à voir sa magie en action face à un adversaire qui ne peut être combattu autrement, il est évident que ce héros est d’un niveau grandiose.

Le graphisme très rythmé soutient la narration à 200%. La version très nippone du vampire supérieur, entre allure d’enfant insolente, métamorphose hideuse et armure ailée de combat en jette tant en terme d’originalité que pour la pleine satisfaction du lecteur qui peut y voir une très bonne interprétation illustrée d’un personnage à plusieurs facettes. Momonga n’est pas en reste, même s’il bouge peu, comme tout bon mage qui se respecte. Revêtu d’un habit de magicien, il perd en charisme esthétique ce qu’il gagne en puissance magique. Le contraste entre sa tenue et l’armure de Shalltear ne fait qu’accentuer le suspense de ce combat qui atteint son paroxysme en fin de volume et nous laisse sur notre faim/fin ! La mise en page donne une impression d’action incessante qui tient en haleine, découpe bien les faits et gestes de chacun, bref, permet une lecture claire même en plein affrontement. Même le passage de prise de décision par Momonga, séquence pré-combat, est dynamisé par les réactions des autres serviteurs de la Guilde, petit tour de force notable.

Confirmation inutile mais diablement plaisante que la lecture de ce tome 4 : Overlord est un très bon seinen qui mêle Dark Fantasy et JV sans faux pas, avec un suspense génial, une action non-stop et des personnages toujours plus surprenants !

Points forts : 
  • Suite dynamique à 200% 
  • Mise en valeur d’un personnage secondaire qui se révèle saignant ! 
  • Héros décidé à préserver le nom de la Guilde quitte à tuer ses compagnons 
  • Action + + + 
  • Humour + 
  • Suspense + + + 
  • Équilibre dark fantasy RPG dans le récit et l’esthétique 
  • Graphisme au service du récit 
  • Bon développement du chara-design, surtout Shalltear 
  • Mise en scène et en cases dynamique 
  • Édition française réussie 

Points faibles : 
  • Nombreux gros plans cachent un petit manque d’arrières plans selon les scènes 

Verdict : Un très bon tome !!! 

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017