vendredi 4 août 2017

Notre critique du tome 5 de « Pourquoi Seiya Todoin, 16 ans, n'arrive pas à pécho ? »

Pourquoi Seiya Todoin 16 ans n'arrive pas à pécho, Manga, Actu Manga, Mogi Kanta, Uchino Shuya, Delcourt / Tonkam,

Pourquoi Seiya Todoin 16 ans n'arrive pas à pécho, Manga, Actu Manga, Mogi Kanta, Uchino Shuya, Delcourt / Tonkam, Dessinateur : Mogi Kanta
Scénariste : Uchino Shuya
Édition : Delcourt/Tonkam
Collection : Shonen
Genre : Comédie
Public : Tout public
Contenu : 192 pages
Prix : 6,99€
Sortie : 5 juillet 2017
Statut de la série : Terminée en 8 tomes

Alors que Seiya perd tout espoir de sortir avec Ruri après l'avoir vue dans les bras de son petit ami, celle-ci lui annonce une nouvelle plutôt inattendue: elle vient justement de rompre avec son copain. Seiya y voit alors une occasion en or de conquérir enfin sa sempai, et l'invite aussitôt à sortir. Alors qu'ils passent une journée ensemble, Seiya est aux anges, il semble que son objectif de trouver une petite amie soit atteint. Pourtant, après ce rencard idyllique, Ruri ignore les textos et mails de Seiya. Ce dernier à tôt fait de comprendre pourquoi: alors qu'il repère des endroits de sorties en amoureux, il aperçoit Ruri main dans la main avec son ex petit ami. Alors qu'il lui demande des explications, Ruri lui explique que sa relation avec Seiya lui paraît moins stable qu'avec son actuel copain. Seiya comprend alors qu'il a trop idéalisé Ruri, et accepte de rester juste ami avec elle.

Alors qu'il déprime sec, Seiya fait la connaissance de Haruka Kitajima, une camarade d'école dont il a découvert par hasard la passion pour le dessin. En sympathisant, Haruka propose à Seiya de l'accompagner à une conférence sur le métier de mangaka. Sur place, Seiya rencontre alors une ancienne camarade de classe: Yoshié, qui se révèle avoir un véritable talent pour le dessin, mais paraît aussi peu sociable que Seiya. Pourtant, les 3 jeunes se réunissent bientôt régulièrement afin de dessiner ensemble. Pour Seiya, la situation est inédite. Lui qui a déjà du mal à garder son calme avec une fille, se retrouve à présent régulièrement avec Haruka et Yoshié. Alors qu'il commence une nouvelle fois à s'emballer, il se retrouve dans une situation assez ambiguë. S'il ne parvient pas à se maîtriser, cela pourrait rapidement dégénérer.

Au vu du titre à rallonge, on pencherait plutôt pour un titre axé sur la comédie. Pourtant, bien que quelques scènes comiques fassent leur apparition, le ton général semble plutôt sérieux. En effet, Contre toute attente, Seiya est un beau jeune homme, avec de bonnes notes, un niveau de vie aisé, et plutôt sportif. Impensable, à première vue, qu'il n'ait aucune copine, puisqu'il représente plutôt le genre de personnage pour qui les filles ont généralement l'habitude de craquer. Alors comment se fait-il qu'il reste célibataire, quand même le plus banal des garçons de son école semble avoir une vie amoureuse plus épanouie que la sienne? En vrai, la réponse est assez simple: Il est bien trop immature. Cela peut sembler surprenant à première vue, car Seiya est un garçon plutôt réservé et semble au contraire avoir un caractère posé. Malheureusement, au bout de 5 tomes, il faut bien avouer qu'un schéma commence à apparaître: Seiya rencontre une fille, Seiya craque pour cette fille, Seiya s'emballe, la fille se pose des questions, et finit par refuser ses avances. Tout au long des chapitres, le jeune homme se pose d'innombrables questions sur ce que les filles en face de lui peuvent bien penser. Pourtant, en définitive, il finit toujours par agir de manière incroyablement égoïste. Que ce soit lorsqu'il ignore la déclaration de Kikuchi, ou bien quand il finit à la limite de harceler Ruri... Seiya ne parvient jamais à contrôler ses émotions et finit toujours par craquer et faire littéralement n'importe quoi. Pourtant, e garçon à tout de même quelques étincelles de maturité, lorsqu'il refuse de sortir avec Saotome après qu'elle est insulté Oka, ou encore quand il accepte de rester ami avec Ruri. Mais rien n'y fait: il suffit qu'une nouvelle fille se rapproche de lui pour qu'il perde toute lucidité. En définitive, au lieu de l'encourager à chaque nouvelle tentative, on se surprend à se lasser tout doucement, car on finit par devine qu'après chaque râteau, chaque chagrin d'amour en apparence insurmontable, le lycéen retombera tout aussi vite aussi fou amoureux d'une autre. Pourtant, ce n'est pas comme si les proches du jeune homme (Ryo et Kikuchi en tête) ne lui donnaient pas des conseils avisés. Mais à chaque fois, Seiya se persuade tellement des pires scénarios possibles qu'il finit lui-même par en devenir la cause principale de ses échecs répétés, ce qui à force finit par laisser entrevoir un scénario plutôt prévisible, rendant ce dernier un peu monotone. Une autre faiblesse à noter est l'incohérence de certains passages du récit, rendant celui-ci un peu difficile à suivre par moment. En effet les ellipses sont nombreuses, et certains pans de l'histoire semblent disparaître entièrement. Cela se manifestait déjà dans la tendance qu'a Seiya à tomber continuellement fou amoureux dès qu'une jolie fille fait son apparition. Mais au fil des chapitres, ce sont d'autres éléments qui disparaissent à leur tour sans la moindre explication. Quid du voyage en Angleterre? De l'équipe de base-ball? Qu'advient-il de Ryo, Oka et Kikuchi, les amis les plus proches de Seiya, mais qui n'apparaissent que quand ils ont un rapport avec une potentielle conquête? Bref, un développement assez approximatif, servi par un dessin qui l'est également lui aussi. Sans être catastrophiques, le chara-design souffre de traits parfois un peu grossiers, ce qui amène certains personnages à être quelque peu déformés par moment. De manière générale, le dessin manque en fluidité, et surtout de nuances. En résulte que certains personnages, du ôté des filles, semblent avoir plus ou moins le même visage, ou du moins les mêmes expressions. Le décor, sans être totalement absent, souffre également de cette même 'platitude', qui fait qu'il peine à ressortir.

En définitive, ce titre surprend sans contexte, mais pas forcément dans le bon sens. Là où le lecteur pourrait éventuellement s'attendre à une suite de gags et de situations rocambolesques, quitte à en devenir un peu lourd, on tombe au contraire sur un personnage qui se prend très au sérieux, ais agit de manière tellement incohérente qu'on s'agace plus vite encore. Toutefois, les quelques accès de maturité de Seiya peuvent encore laisser de l'espoir pour une suite moins prévisible, et du coup moins lassante. Néanmoins bien d'autres points restent à revoir, et avec seulement 3 tomes supplémentaires prévus, difficile de penser que tout rentre dans l'ordre. Delcourt/Tonkam tente un joli coup avec ce titre accrocheur, malheureusement cette fois-ci la sauce ne prend pas trop. Or, parvenu à plus de la moitié de la série, il aurait été plus que grand temps que les éventuelles failles de l'histoire soient résolues. Même si ce n'est pas le cas, on peut tout de même espérer un futur plus heureux pour Seiya et, arrivé à ce stade, on prendra bien la peine de suivre le récit jusqu'au bout pour en connaître le dénouement.

Points forts : 
  • Titre accrocheur
  • Histoire/ héros atypique
Points faibles :
  • Héros trop immature et nerveux
  • Personnages secondaires peu ou pas développés
  • Dessin parfois approximatif
  • Incohérences dans le scénario

Verdict : Un tome moyen !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017