jeudi 21 septembre 2017

Notre critique de « Warriors All-Stars »

Warriors All-Stars, Omega Force, Jeux Vidéo, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita, Steam, Tecmo Koei,

Warriors All-Stars, Omega Force, Jeux Vidéo, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita, Steam, Tecmo Koei, Éditeur : Tecmo Koei
Développeur : Omega Force
Genre : Musô / Beat'em All
Version Testée : PlayStation 4
Autres Supports : PlayStation Vita, Steam
Langue : Voix en japonais, textes en anglais
Multijoueur : Non
Classification : + 12 ans
Sortie en France : 01 Septembre 2017
Prix Moyen : 45€

Nouveau venu du genre musô, Warriors All-Star débarque en Europe et emprunte le principe désormais bien connu du public : des tas de héros venant de nombreuses licences différentes rassemblés afin de laisser parler les poings. Énième prétendant du genre, est-ce que le bébé de Tecmo Koei saura se démarquer de ses camarades ?

Une histoire simpliste


Comme d’autres jeux l’ont fait avant lui, le scénario de Warriors All-Stars se présente comme ceci : après avoir été accueilli par une très jolie cinématique vous expliquant que les habitants d’un autre univers se préparent à invoquer des « héros » pour leur venir en aide, vous pourrez choisir votre personnage parmi la dizaine disponible au départ. Selon votre protagoniste, vous serez recruté par un des 3 camps du jeu, celui de l'un des 3 frères et sœurs héritiers du trône. Vous voilà donc embarqué dans la guerre d’une famille ayant décidé d’entrer en compétition l’un contre l’autre. Si le scénario peine à nous faire adhérer à l’existence même de la guerre fraternelle sur la durée, tout cela sert juste de prétexte à mettre en place des enjeux suffisants pour que tous nos héros puissent gaiement se combattre.

Un système de combat éprouvé mais efficace


Warriors All-Stars, Omega Force, Jeux Vidéo, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita, Steam, Tecmo Koei,
Le jeu reprend certaines mécaniques de ses prédécesseurs, à savoir des enchainements d’attaques faibles et puissantes et d’attaques spéciales donnant comme résultat de puissants enchaînements et combos qui vont en faire voir de toutes les couleurs à vos ennemis. Petite nouveauté, l’apparition d’une séquence de « cheering » s’activant avec R3 mettant en place votre héros se faisant encourager par les autres membres de votre équipe et vous donnant des points sur votre capacité à dézinguer des milliers (oui des milliers) de NPC en vous attribuant des points en conséquence. Si toutes les animations sont particulièrement jolies et bien réalisées (mention spéciale à l’attaque spéciale de Naotora Li et à sa physique impeccable qui a réussi à attirer des regards dans mon salon), elles deviennent vite lassantes et on aurait aimé avoir l’option d’en passer.

Une répétitivité compensée


Warriors All-Stars, Omega Force, Jeux Vidéo, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita, Steam, Tecmo Koei,
Ce n’est pas une surprise, le jeu faisant partie du genre musô, le titre souffre d’une grande répétitivité, malgré tout, certains éléments sont une véritable bouffée d’air frais et traduisent la volonté des développeurs de divertir efficacement ses joueurs.  

Ce Warriors All-Star possède un roster unique : 30 combattants à son actif. Cela peut paraître peu si on le compare à d’autres jeux du même genre (comptez 150 personnages dans Warriors Orochi 3 Ultimate).  Quand bien même, les 30 personnages issus des 13 licences majeures de Koei Tecmo (Licences comme : Dynasty et Samurai Warriors, Ninja Gaiden, Dead or Alive, Nioh, Deception IV, Toukiden, Atelier, Nights of Azure, Samurai Cats, Rio, Opoona..), se montreront particulièrement uniques et fidèles à leur personnalité et donneront chacun une impression différente lors de la prise en main, grosse prise d’oxygène quand on prend en compte la répétitivité du genre. Presque chaque personnage est introduit par une mission qui lui est propre servant à le « recruter » et à le présenter. Et même si les objectifs de la mission restent les mêmes la plupart du temps, les dialogues constants entre les protagonistes ainsi que les événements resteront assez variés et assez intéressants pour que l’on assiste joyeusement à la baston et qu’on en veuille plus.

Malgré tout chaque héros ne sera pas équilibré de la même façon (en narration ainsi qu’en force brute) les forces et les faiblesses seront vite évidentes et quelques personnages sembleront soit très forts soit très faibles, nous incitant à n’en jouer que certains, ce qui est fort dommage si l’on veut se mesurer à des difficultés plus élevées.

Un aspect RPG présent mais inintéressant


Warriors All-Stars, Omega Force, Jeux Vidéo, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita, Steam, Tecmo Koei,
Choix discutable, ici pas d’armes comme dans d’autres opus, les seuls aspects RPG auquel nous avons accès est la possibilité de faire monter de niveau notre personnage et d’augmenter son affinité avec les autres héros. Une seule autre customisation est possible et remplace le système d’armes, il s’agit du système de cartes qui fourni différents passifs (bonus de défense, d’attaque ou autres). Chaque carte possède un rang, un nombre de slots à bonus passif et une petite quantité d’attaques supplémentaires, ce qui ne les rend pas vraiment tangibles une fois en jeu, on pourrait très bien garder une carte de départ jusqu’à la fin du jeu et ne pas remarquer de différences. Cette simplification dans la customisation ne gênera pas les néophytes mais pourra froisser les habitués du genre.

En bref


Warriors All-Stars, Omega Force, Jeux Vidéo, Critique Jeux Vidéo, Playstation 4, Playstation Vita, Steam, Tecmo Koei, Le jeu est vraiment joli et les nombreuses musiques empruntées aux licences sont très bien réalisées, au point de se surprendre à bouger la tête en rythme. Autre point noir, le jeu est entièrement en Japonais et les sous-titres ne sont disponibles qu’en Anglais, fâcheux si l’on ne maîtrise pas la langue de Shakespeare. La durée de vie différera en fonction du mode de difficulté mais un premier run ne devrait pas prendre plus de 6 heures en se contentant des quêtes principales et ne possède qu’un seul et unique mode, le mode histoire. Malgré cela le jeu possède 3 histoires principales (en fonction du camp de départ) et de nombreuses fins et plusieurs missions « uniques » qui allongeront grandement la durée de vie.

Riche de bonnes idées mais souffrant d’une trop grande simplification dans ses mécaniques, ce Warriors All-Star est agréable à parcourir mais ne plaira pas à tout le monde.

Points forts :
  •  Plusieurs histoires et fins
  • Un bon défouloir sans prise de tête
  • La bande-son
  • Le soin apporté aux dialogues
  • Jolis graphismes
  • Voix originales
  • Le fan service

Points faibles :

  • Intégralement en Japonais sous-titré anglais 
  • Répétitif
  • Histoire sans grand intérêt
  • Manque de contenu
  • Soucis d’équilibrage
  • Le Story Mode, l'unique mode de jeu

Verdict : Un bon jeu pour les amateurs du genre !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017