lundi 25 septembre 2017

Notre critique du tome 1 de « Young GTO »

Young GTO, Manga, Critique Manga, Toru Fujisawa, Pika Édition,

Young GTO, Manga, Critique Manga, Toru Fujisawa, Pika Édition,
Dessinateur : Tôru Fujisawa
Scénariste : Tôru Fujisawa
Éditeur : Pika Édition
Collection : Shônen
Genre : Comédie, Action, Scolaire
Public : Tout public
Contenu : 400 pages
Sortie : 6 septembre 2017
Prix : 10,90€
Statut de la série : Terminée en 15 tomes

Le terrible Onibaku Combi, composé de Eikichi Onizuka et Ryuji Danma, impose sa loi sur le collège Kyokuto. Ou du moins, ils l'imposaient jusque là : à la rentrée, les deux compères seront effectivement transférés dans un nouveau lycée. Pour le duo, c'est enfin l'occasion de se débarrasser de l'image de yankee qui leur colle à la peau. Enfin, les deux adolescents vont pouvoir dire adieu à leur pucelage. Après un rapide relooking, les deux comparses dégotent un job d'étudiant sur l'île de Yoron, destination estivale populaire. Sur place, ils font la connaissance de deux charmantes étudiantes : Mariko et Ayumi. Alors que ces dernières sont importunées par des hommes plus qu'insistants, l'Onibaku Combi vient à leur rescousse en donnant une petite leçons aux importuns. Les deux jeunes femmes les remercient, en leur faisant bien comprendre à quel point elles ont horreur des voyous. Pour Eikichi et Ryuji, il est donc hors de question de révéler leur véritable nature, au risque de perdre cette occasion en or de séduire les deux belles demoiselles. S'engage alors pour les deux garçons une lutte perpétuelle pour s'imposer face aux vacanciers, tout en évitant de se faire prendre en flagrant délit de baston par Mariko et Ayumi. Malheureusement les vacances se terminent et les garçons rejoignent leur nouveau lycée sans avoir pu conclure. Toutefois, quelle n'est pas leur surprise de recroiser Mariko et Ayumi... en tant que professeurs ! Le duo comprend alors que les jeunes femmes ont menti sur leur âge, ce qui n'est jamais que de bonne guerre puisque eux aussi ont accumulé les mensonges. Cette fois, fini les amourettes sur la plage : l'heure de la rentrée sonne le début de la guerre entre l'Onibaku Combi et les deux professeures ! Coups bas, manipulations et mensonges... Tout est permis pour prendre le dessus sur l'autres camp, et surtout tirer son coup au passage.

L'année 2017 marque les 20 ans de GTO, la série culte de Torû Fujisawa. Pour marquer le coup, Pika Édition met les petits plats dans les grands et multiplie les hommages à l'univers de la série. Publication d'un agenda aux couleurs de la série, compilation des chapitres de Bad Company en un seul volume, et maintenant une ré-édition de Young GTO en volumes double. C'est sûr, cette année sera l'année du Great Teacher Onizuka.

Les évènements de Young GTO suivent ceux de Bad Company, et se situent avant l'histoire de GTO. Dans ces tomes, on retrouve donc Eikichi Onizuka et Ryuji Danma tout juste sorti de l'adolescence (pour peu qu'ils en soient jamais vraiment sorti, à vrai dire), et plus déterminé que jamais à devenir des hommes, des vrais, en partant à la conquête de la gente féminine.

Comme dans les autres séries de l'univers GTO, les bastons sont légions, ainsi que l'obsession du duo pour les jeunes filles en fleur. Bien que de nombreux autres éléments caractéristiques de l'univers GTO fasse partie intégrante de l'histoire de Young GTO, il est bon de mentionner que les deux séries ne tablent pas sur la même ambiance. Là où les bastons de GTO se positionnent plus sur le second degré, et où les véritables confrontations ont un caractère bien plus grave et sérieux, les bagarres de Young GTO se retrouvent à chaque coin de page et servent littéralement à régler (presque) tous les conflits. Mais après tout, cela reflète également la mentalité des personnages principaux, qui sortent tout juste de l'adolescence. Pourtant, malgré leurs gamineries incessantes, on ne se lasse pas de découvrir leurs plans tous plus foireux les uns que les autres. Pour les lecteurs déjà adultes, cette série rappelle avec nostalgie l'époque de l'adolescence, quand rien ne paraissait insurmontable. Pour les plus jeunes, l'audace et la détermination du sulfureux duo les plongent en plein dans l'infini potentiel que la vie a encore à offrir. L'Onibaku est jeune, il a encore toute la vie devant lui, et il le sait.  Qu'on aborde la série sous l'un ou l'autre angle, ces tomes se dévorent d'un bout à l'autre, et l'édition en double volume ne gâche rien, puisqu'elle permet d'en découvrir plus d'une seule traite.

Certes les dessins ont un peu mal vieillis car, contrairement à ce que le titre laisse supposer, Young GTO est bel et bien paru avant GTO, et la différence de style se fait ressentir. Le trait est peut-être un brin brouillon, mais le côté complètement décalé et l'exagération totale relègue cet aspect au rang de détail. Après tout, vu les nombreuses grimaces outrancières arborées par les personnages tout au long de la série, il devient peu plausible de commencer à chicaner sur le chara-design.

Avec cette ré-édition, Pika Édition nous offre l'opportunité de (re)découvrir cette série qui, forte de son succès, aura permis à GTO de voir le jour. Un beau cadeau à (s')offrir pour célébrer comme il se doit les 20 ans du professeur le plus déjanté qu'il soit, et de son ami le plus fidèle.

Points forts :
  • Beaucoup d'humour
  • La série aborde également des thèmes plus sérieux, sans perdre en dynamisme
  • Collection Shônen, un genre accessible à tout public
Points faibles :
  • Chara-design vieillot

Verdict : Un excellent tome !!!

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017