dimanche 29 octobre 2017

Notre critique du tome 3 de « Levius Est »

 Big Kana, Critique Manga, Haruhisa Nakata, Kana, Levius, Levius Est, Manga, Seinen,

Big Kana, Critique Manga, Haruhisa Nakata, Kana, Levius, Levius Est, Manga, Seinen,
Dessinateur : Nakata Haruhisa
Scénariste : Nakata Haruhisa
Éditeur : Kana
Collection : Big Kana
Genre : Baston, Post-Apocalyptique, Drame
Public : Averti
Contenu : 202 pages
Sortie : 27 octobre 2017
Prix : 12,70€
Statut de la série : En cours de publication

C’est avec un enthousiasme euphorique que Levius s’entraîne ne prévision de son combat contre l’invaincu Oliver. Encouragé par son oncle, AJ et toute l’équipe de boxers mécanique avec laquelle il a grandi en force au cours des années, Levius est convaincu qu’il a ses chances. Ce regain de confiance est communicatif à tel point que Natalia se lance aussi à l’assaut de combats qui sont pourtant hors de sa portée. Certes, elle est déjà douée et gagne en puissance, mais elle préjuge de ses forces et refuse d’entendre que le pire pourrait lui arriver. Que lui importe, sa jalousie envers AJ la pousse à briller aux yeux de Levius sur le seul terrain qu’ils partagent : l’arène. Un évènement vient pourtant bouleverser ce fragile status-quo du monde de la boxe mécanique. Un nouveau combattant sort de l’ombre, d’une efficacité terrifiante qui réduit ses adversaires à d’état de cendres baignées de sang. A l’annonce de son nom, le monde retient son souffle : il s’agit du frère cadet disparu d’AJ, celui que l’usine de mort Amethyst gardait en secret pour faire de lui sa nouvelle arme en vue de reconquérir sa place de leader de l’armement. Mais quand Levius entend ce nom pour la première fois, il apprend aussi qu’AJ a subitement disparu…

La lutte pour le pouvoir mêlée à l’enjeu de vainqueur de l’arène continue de nous faire frissonner. Après les révélations chocs offertes à Levius sur son père par son futur adversaire, on découvre un héros plus déterminé que jamais à se tailler la part du lion dans cette société qui lui a pris bien des choses. Fier, sûr de sa force, Levius devient peu à peu le héros d’une génération de boxers qui ne pourront jamais aller au-delà de ce qui leur a été donné. C’est exactement ce que représentent Natalia et celui qu’elle a envoyé à l’hôpital, Balt. Tous deux savent qu’ils n’atteindront jamais le Niveau I comme Levius mais son courage et sa volonté leur prouvent que la réalisation de leur souhaits ne dépend que d’eux quelles que soient les embûches et les mauvaises langues.

Pourtant le sort peut être un frein sans pitié et c’est un autre mur qui va se dresser face à eux tous en la personne de Balthus J. Langdon, le frère disparu d’AJ. Devenu une machine à tuer plus redoutable que le fut sa sœur, Balthus est un être qu’aucun combattant ne semble pouvoir arrêter et dont l’existence même pourrait faire basculer le fragile équilibre du monde. Toujours aussi lâche et cruel, Amethyst et son insupportable chef reviennent sur le devant de la scène réclamer leur part de chairs fraîches. Et pour saigner ça saigne. Bouleversée, AJ abandonne tout pour partir à la recherche de ce petit frère qu’elle n’a pu protéger, laissant à Levius un dilemme atroce : lui courir après en oubliant ses préparatifs cruciaux pour son duel à venir ou bien la laisser à son sort parce que l’avenir du monde dépend de sa victoire future. La rage et ses sentiments ont beau être poussés à leur extrême, Levius peut compter sur la rationalité de son entourage, même sur une Natalia qui, bien qu’en mauvaise santé, assume ses erreurs et prend le relais de ce frère d’adoption dont elle est amoureuse pour mieux le sauvegarder et s’assurer qu’elle compte encore un peu pour lui.

Raison et sentiments se mélangent dans ce 3e tome de Levius Est qui voit revenir sur le devant de la scène un ennemi redoutable n’ayant de cesse de se servir de ses cobayes pour combattre à sa place, instaurant un vent de terreur au sein de la toute puissante arène qui déterminera l’avenir du monde. Car les détenteurs de la puissance mécanique seront ceux qui décideront de la marche du monde et de son avenir, de ce futur au sein duquel les guerres n’auront plus pour soldats une piétaille et des civils mais bien quelques élites possédant la suprême technologie de la boxe mécanique qui se battront pour leur camp si nécessaire.

Natalia prend un nouveau visage après avoir été présentée comme une gamine agaçante et capricieuse de prime abord. On la découvre maladroite mais volontaire, auto-destructrice tant elle se dévoue à Levius et finalement plus mature que prévu lorsque le pire se produit. Levius est un peu en retrait avant le dernier tiers du volume, affairé à gagner encore en puissance mais communiquant sa confiance à tous. Il revient sur terre avec violence en apprenant que le frère d’AJ est propulsé au grand jour de l’arène par Amethyst et qu’AJ est prête à mourir pour le sortir de là, abandonnant tous ceux qui l’entourent aujourd'hui, même lui, pour faire face seule à ses responsabilités. Jalousie, courage, volonté, sournoiserie, mensonges, curauté, ambition, détresse, douleur… tout est dans ce titre qui ne cesse de vous prendre aux tripes par la force de son récit, de ses personnages tour à tour attachants, énigmatiques, charismatiques, inquiétants ou haïssables.

Faut-il vraiment insister une nouvelle fois sur la perfection graphique qui, à elle seule, fait de la saga Levius un incontournable non seulement du manga mais surtout de la BD ? Rien ne manque et rien n’est à redire sur l’enchaînement des planches qui sont entièrement vouées à traduire un scénario original en tous points, porteur de nombreux messages et surtout d’une force créatrice rare. Le summum est atteint avec les quelques pages affichant la puissance destructrice de Balthus J. Langdon qui ne laisse rien de son adversaire, à peine une mare de sang.

Levius Est ou la perfection en noir et blanc entonne un chant muet de destinées qui saisit le lecteur de la première à la dernière case, le souffle court et l’impatience grandissante de lire la suite !


Points forts : 
  • Déploiement habile et complexe de sentiments et d’enjeux qui prend aux tripes 
  • Chaque personnage fait preuve de conscience et prend part à l’intrigue 
  • Amethyst la terrible revient en force et en cruauté + + + 
  • Levius a conscience des enjeux mais n’est pas forcément prêt à tout abandonner pour vaincre 
  • Contexte du récit qui évolue encore 
  • Récit et univers 100% SF bien conçus 
  • Second cycle accessible à tous les lecteurs même ceux qui n’ont pas lu le premier 
  • Évolution des personnages + + + 
  • Personnages sympathiques et attachants + + + 
  • Suspense + + + 
  • Action + + 
  • Esthétisme sublime comme dans le premier cycle 
  • Ensemble graphique au service du récit 
  • Chara-design + + + 
  • Mise en cases et en pages + + + 
  • Travail sur tous détails + + + 
  • Grand format manga 
  • Edition française de belle qualité, surtout d'impression

Points faibles : 
  • Néant 


Verdict : Un excellent tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017