dimanche 1 octobre 2017

Notre critique du tome 5 de « Dead Dead Demon’s Dededede Destruction »

Big Kana, Critique Manga, Dead Dead Demon's, Inio Asano, Kana, Manga, Seinen,

Big Kana, Critique Manga, Dead Dead Demon's, Inio Asano, Kana, Manga, Seinen,
Dessinateur : Inio Asano
Scénariste : Inio Asano
Éditeur : Kana
Collection : Big Kana
Genre : Tranche de vie
Public : Averti
Contenu : 164 pages
Prix : 7,45€
Sortie : 8 septembre 2017
Statut de la série : En cours de publication

C’est un gros bouleversement qui s’annonce dans le quotidien de Kadode et Oran : elles recueillent un envahisseur ayant pris possession du corps d’un jeune chanteur à la mode. Celui-ci tué par le crash d’un des petits vaisseaux avec tous les membres de son groupe, un extra-terrestre a décidé d’occuper son corps afin de mieux se fondre dans la masse des humains. Mais Ôran l’a découvert et décide de le cacher chez Kadode qui, pour compenser le fait qu’elle a un peu délaissé son amie au profit de son professeur, a accepté. Les deux amies se retrouvent avec ce secret qui anime un peu leur quotidien car cet invité spécial est bien sympathique et en rien menaçant. Mais dans le ciel comme sur la terre, le danger grandit : les interventions anti-envahisseurs se multiplient, les manifestations pro-envahisseurs aussi et une étrange fumée s’échappe du vaisseau ère tandis que le gouvernement espère utiliser des expériences faites sur les débris des vaisseaux abattus pour développer son industrie et peut-être son armement… Mais ceux qui se sont invités vont-ils demeurer pacifistes longtemps alors qu’ils se font attaquer et massacrer sans cesse ?

Une atmosphère de fin du monde qui grandit franchement, voilà l’impression que nous livre ce cinquième tome de Dead Dead Demon’s Dededede Destruction.

Tandis que Kadode entre plus volontiers que ses amies dans sa vie d’adulte compte tenu de sa petite romance qui avance enfin avec son ancien professeur, son amie paraît perdre de plus en plus pied avec la réalité. C’est du moins l’impression que l’on a de ses habituelles scènes et répliques désordonnées quant à ce qu’il faudrait faire pour changer la situation. Pourtant, les têtes à têtes avec son protégé nous livrent une Ôran plus consciente que beaucoup du danger, peut-être même clairvoyante à l’extrême, cherchant à nier le malheur qu’elle devine par une attitude de gentille fo-folle. Ôba, l’envahisseur à visage humain, est plus malin que les autres, il se fond parmi les humains et a survécu à leur contact. S’il se montre amical avec ses deux bienfaitrices, on se demande encore quel est son but. Veut-il juste survivre ou bien est-il une sorte d’espion ou de cheval de Troie ? La tendresse qu’il offre à Ôran surprend mais nous permet de découvrir une face cachée et bien intrigante révélant qu’elle pourrait avoir prédit les évènements alors qu’elle était enfant, cherchant depuis lors à protéger Kadode de tout et de tous. Pourquoi ? Comment ?

Inio Asano garde encore le secret. Mais dans les rues peuplées de ces petits envahisseurs qui sont chairs à canon pour les exterminateurs volontaires, une révolte ronde et peut-être une autre guerre…

On pourrait presque penser qu’il n’y a pas qu’une seule espèce d’extra-terrestres venus sur Terre et qu’elles sont en conflit. A moins que ce ne soit que vis-à-vis des humains de ces petits êtres décident enfin de s’attaquer, alors que tout espoir d’être secourus par leur planète est perdu…

Les vies qui peuplent Dead Dead Demon’s Dededede Destruction sont liées, elles s’entremêlent avec délicatesse et distance mais le génie Asano est à l’œuvre, on sent qu’elles vont entrer en contact, s’entrechoquer plus qu’auparavant.

Un nouveau personnage apporte son point de vue, celui d’un soldat chargé d’exterminer toute menace extra-terrestres qui voit sa vie partir en miette du fait de cette mission qui portant le dégoûte de plus en plus. Il fait ce qu’on lui ordonne mais les doutes l’assaillent face à ces petits être désarmés dont il déplore seulement qu’ils ne parlent pas le même langage.

Les politiciens sont tantôt complètement indifférents tantôt dévorés d’ambition mais n’agissent clairement pas pour le bien-être de tous, aveugles et fiers de l’être. La jeunesse se laisse porter par les évènements, sachant qu’ils baignent dans l’erreur, que la fatalité les rattrapera mais impuissants à l’empêcher, choisissent le vivre au présent du mieux qu’ils le peuvent. La réflexion allégorique d’Inio Asano sur son pays, son actualité, la société en générale dans nos pays industrialisés et sur-développés se poursuit.

Sans fard, avec une poésie sombre, parfois tendrement puérile ou sévère, débarrassée de ses illusions, acharnée à dénoncer ce qui crève pourtant les yeux, comme cet énorme vaisseau dans le ciel de Tokyo, le récit d’Inio Asano transcrit ce que nous vivons tous : la dictature aveugle, avide et inhumaine des politiques eux-mêmes otages des intérêts économiques mondiaux. A qui cette guerre sans nom profitera t-elle ? Asano sensei nous livrera bientôt sa vérité.

Points forts : 
  • Allégorie réaliste de ce qui fait nos sociétés contemporaines 
  • Récit engagé, réaliste et sensible 
  • Personnages attachants 
  • Nouveaux protagonistes sympathiques et bien conçus 
  • Développement psychologique axé sur Ôran 
  • Évolution centrée sur la nature des envahisseurs 
  • Narration agréable à suivre 
  • Humour + + 
  • Style graphique sans égal, typique du mangaka 
  • Chara-design bien défini 
  • Expressions révélatrices 
  • Superbe qualité dans le traitement des arrières plans et décors 
  • Équilibre parfait personnages/environnements 
  • Mise en scène + + + 
  • Édition française sans défaut 

Points faibles : 
  • Néant 
 
Verdict : Un excellent tome !!!

 

0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017