dimanche 5 novembre 2017

Notre critique du tome 1 de « Mon Chat, Ma Cuisine et Moi »

Made In, Critique Manga, Kana, Manga, Manhwa, Mon Chat Ma Cuisine et Moi, Seinen,

Made In, Critique Manga, Kana, Manga, Manhwa, Mon Chat Ma Cuisine et Moi, Seinen,
Dessinateur : Han Hye Yeon
Scénariste : Han Hye Yeon
Éditeur : Kana
Collection : Made In
Genre : Tranche de vie
Public : Tout public
Contenu : 208 pages
Sortie : 6 octobre 2017
Prix : 15€
Statut de la série : En cours de publication

Jeanne vient de perdre son emploi et sa seule consolation reste dans l’accueil que lui font ses trois chats, Calamar, Dave et surtout Last, la petite dernière très joueuse qui ne la quitte pas d’une semelle, toujours prête à lui voler quelque chose à manger. Mais en ce jour de malchance, Jeanne a vraiment besoin de retrouver le sourire et les bêtises de Last semblent efficaces. A force de passer ses journées à chercher comment sortir du chômage et à cuisiner des pâtisseries pour elle et sa famille, seule activité qui l’amuse et la détend, Jeanne expérimente plusieurs recettes dont les résultats finissent souvent dans le ventre de ses gourmands à poils, vrais voleurs gourmets. C’est presque naturellement qu’elle décide de s’inscrire à une formation de pâtisserie-boulangerie en passant devant un institut qui dispense des cours. Pourquoi ne pourrait-elle pas créer son emploi et gagner sa vie en faisant ce qu’elle aime ? Une nouvelle vie commence pour Jeanne, avec le soutien de ses proches et de ses trois chats aux mille facéties…

Composé de plusieurs chapitres indépendants, voici un manhwa qui change un peu de la mode un peu envahissante des mangas consacrés à des animaux. Exit le focus sur l’animal et ses pensées, Han Hye Yeon nous propose plutôt de vivre la cohabitation tantôt du point de vue du chat Last tantôt à travers les yeux de sa maîtresse Jeanne.

Si on s’étonne un peu des prénoms un peu trop occidentaux, on apprécie d’emblée le réalisme de la situation que vit l’héroïne dans son quotidien pas toujours rose. On partage un peu de cette vie entre simplicité de son lien avec ses animaux et complexité de ses rapports humains, entre les refus désagréables des professionnels auxquels elle propose sa candidature, encouragements discrets de sa famille et sa volonté de cacher sa situation à ses amis. Jeanne est une jeune femme moderne comme tant d’autres, elle hésite, s’inquiète, se décourage avant de se raccrocher à ses proches et à son instinct qui la guide, pas à pas.

Car chaque épisode, qu’il soit heureux ou non, plein d’espoir ou angoissant, trouve pour elle une réponse dans le fait même de cuisiner des pâtisseries. Chez elle d’abord puis en cours, Jeanne expérimente, progresse et comprend que si cette voie est la sienne, elle ne sera pas pour autant facile à arpenter. Le chapitrage est agréable, titré du nom d’un gâteau connu et agrémenté de la recette de cette douceur sucrée ou simplement douce-amère. Le détail dans ces recettes est un bonus très sympathique qui pourrait bien inspirer les lecteurs ! On se retrouve tous un peu en Jeanne, entre sourires et tendre tristesse, pétris d’inquiétude quant à un avenir qui ne nous facilite pas la tâche quand il se présente sous une forme forcément inattendue, le transformant en une épreuve supplémentaire avant de devenir partie de nous.

Le dessin de Han Hye Yeon est très réaliste. Son chara-design très coréen respecte les caractéristiques nationales physiques en ne cherchant pas à transformer ses personnages en stéréotypes esthétiques. Si la mise en scène est très dépouillée, elle met en valeur les étapes de la vie de son héroïne, de ses petits compagnons à poils férus de bêtises, de l’accompagner dans tout, quitte à la faire enrager. Les chats sont l’expression même de la comédie qui environne ce titre pas toujours gai mais fermement optimiste. Les détails concernant la représentation des différents plats préparés par Jeanne reflètent le soin qu’elle met à les réaliser et nous donne systématiquement envie d’y goûter.

S’appuyant sur un graphisme très doux et réaliste, Mon Chat, Ma Cuisine et Moi se partage entre un réalisme touchant qui s’adresse à tous et un humour aussi doux amer que les pâtisseries confectionnées par son héroïne.

Points forts : 
  • Parfait titre pour la collection Made In 
  • Enfin un manhwa qui a le charme de la Corée 
  • Héroïne très réaliste, proche du lecteur 
  • Quotidien entre rires et inquiétudes face à l’avenir et à la rudesse de la société 
  • Animaux qui jouent le rôle de vecteurs d’émotions et renversent les situations 
  • Humour + + 
  • Réalisme + + + 
  • Bonus : vraies recettes de pâtisseries occidentales et asiatiques
  • Mise en page douce et élégante 
  • Esthétisme très typé coréen façon réalisme 
  • Chara-design qui présente de vrais coréens 
  • Soin aux détails : animaux, vêtements, pâtisseries 
  • Édition de qualité 

Points faibles : 
  • Néant 


Verdict : Un excellent tome !!!



0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017