lundi 27 novembre 2017

Notre critique du tome 1 de « Sous le ciel de Tokyo »

Sous le ciel de Tokyo, Manga, Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Seiho Takizawa,

Sous le ciel de Tokyo, Manga, Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Seiho Takizawa,
Dessinateur : Seiho Takizawa
Scénariste : Seiho Takizawa
Éditeur : Delcourt / Tonkam
Collection : Seinen
Genre Historique, Tranche de vie
Public : Tout public
Contenu : 208 pages
Sortie : 15 novembre 2017
Prix : 7,99 €
Statut de la série : En cours de publication

1943, alors que les troupes japonaises se battent en Birmanie, leurs avions de chasse ne peuvent rien faire contre les B-24 des ennemis. L'état-major ne se rend pas compte de cette différence de force avec des chasseurs japonais qui sont bien trop légèrement blindés et armés pour faire face à la menace. Shirakawa, un commandant d'escadrille, qui a l'habitude de se battre contre la flotte américaine, voit tous les jours des pilotes perdre la vie aux combats faute d'un armement correct et le dénonce à ses supérieurs. Il est alors muté à Tokyo pour participer aux essais et aux développements de nouveaux appareils. Cette mutation va lui permettre de rentrer au pays mais également auprès de sa femme, Mariko. C'est ainsi que la vie du couple reprend peu à peu, avec Shirakawa qui revient chaque soir à la maison et les petits aléas du quotidien qui leurs font oublier pendant un instant que la guerre fait rage. Mais la réalité se fait très vite ressentir avec l'avancée des troupes américaines et l'écart de force qui ne cesse de croître malgré le développement de nouveaux avions et de nouvelles bombes dans l'armée impériale.

Sous le ciel de Tokyo nous fait vivre le quotidien d'un couple durant la seconde guerre mondiale. Le récit fait penser au film : "Le vent se lève" d'Hayato Miyazaki au studio Ghibli car on y dépeint également la vie d'un couple durant cette guerre. Cependant alors que les deux touchent au domaine de l'armement militaire, contrairement au film, nous suivons le point de vue d'un pilote de chasse et non pas celui d'un ingénieur aéronautique.

Sous le ciel de Tokyo, Manga, Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Seiho Takizawa,

D'une part, nous pouvons suivre la vie de Shirakawa, pilote de chasse au service de l'armée japonaise qui souhaite que les soldats soient mieux équipés et qu'il y ait ainsi moins de perte humaine dans leurs rangs. Nous sommes alors témoins de ses tests de pilotage, sur de nouveaux appareils fraîchement conçus, ou encore de ses essais de nouvelles bombes.

Chaque appareils et/ou armements présentés ou même simplement cités, sont expliqués en détail au lecteur. Beaucoup de caractéristiques sont alors données et de nombreux termes aéronautiques sont utilisés. Cela est très intéressant et pourra comblé un passionné de guerre et/ou d'avions, cependant, cela reste très difficile à lire pour un novice. Toutes ces définitions rendent la lecture peu fluide et difficile.

D'autre part, nous suivons, en parallèle du domaine militaire, l'histoire du couple et plus particulièrement celui de Mariko, l'épouse du pilote. Nous avons ainsi le point de vue d'une femme de militaire : ses craintes lorsque son mari part en mission et sa peur de le perdre à tout instant. Le regard de Mariko nous en apprend également plus sur ce que vit la population civile face à cette guerre: le rationnement, le port de vêtements communs, comme le capuchon antiaérien, ou encore les exercices en cas de bombardements. Nous découvrons aussi la vie estudiantine, grâce à Kayo, la petite sœur de Mariko.  A cette époque, les jeunes étaient tous réquisitionnés pour travailler dans les usines de guerre et le fait de vouloir s'instruire était très mal considéré et réprimandé, comme nous pouvons le voir dans le tome avec Kayo qui a été frappée par l'instructeur alors qu'elle souhaitait simplement lire un livre. La guerre est omniprésente et elle touche toute la population du pays, tout âge confondu.

Le côté historique du récit est bien présent et de nombreuses petites explications sur les évènements de cette période de combats entre le Japon et l'Amérique, sont indiquées un peu partout dans le tome. Nous pouvons alors suivre les avancées militaires américaines sur le territoire japonais comme ce fut le cas dans les années 40.

La plupart des arrière-plans sont peu travaillés pour mettre en évidence; les avions présentés ou les cartes des zones de combats. Mais lorsque l'on suit le couple à travers la ville, les décors sont plus détaillés. Nous avons également la chance de voir de très belles vues aériennes de la ville qui sont très précises.

Les personnages quant à eux se ressemblent tous les uns les autres. Les femmes ont quasiment toutes les mêmes caractéristiques et il en est de même pour les hommes. Chaque personnage manque de détails et ils sont assez stéréotypés. Le chara-design a, sans doute, été peu développé au profil des avions. En effet, ces derniers sont très travaillés et l'accent est mis sur le moindre détail aussi bien de la carlingue que du moteur.

Sous le ciel de Tokyo, Manga, Critique Manga, Delcourt / Tonkam, Seiho Takizawa,

En conclusion, les passionnés de guerre et d'avions seront heureux de découvrir Sous le ciel de Tokyo et les néophytes pourront en apprendre davantage sur cette période. La ville de Tokyo, pour le moment paisible, risque, elle aussi d'être touchée par la guerre. Mariko ne sera dès lors plus la seule à s'en faire pour son époux. Comment ce dernier réagira-t-il s'il apprend que sa ville est bombardée et que sa femme est en danger ? Tant de questions qui trouveront certainement leur réponse dans les prochains tomes.

Points forts : 
  • Évènements historiques respectés
  • Explications détaillées des avions et des bombes
  • Point de vue militaire et civile développés

Points faibles : 

  • Trop de vocabulaire aéronautique
  • Chara-design peu détaillé
  • Arrière-plans peu travaillés

Verdict : Un bon tome !!!


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017