dimanche 5 novembre 2017

Notre critique du tome 7 de « Gate - Au-delà de la Porte »

 

Dessinateur : Sao Satoru
Scénariste : Yanai Takumi
Éditeur : Ototo
Collection : Shonen
Genre : Action, Heroic-Fantasy, Fantastique
Public : Averti
Contenu : 208 pages
Sortie : 29 septembre 2017
Prix : 7,99€
Statut de la série : En cours de publication

C’est leur dernière chance d’abattre le dragon, l’équipe d’Itami, renforcée par un petit groupe d’elfes poches de Yao, doit entrer dans son antre et la piéger d’explosifs pendant qu’il est en chasse à l’extérieur. Mais la route est longue et l’issue incertaine d’autant qu’Itami a bien compris qu’il ne peut encore compter sur l’aide de Tuka absolument terrorisée par leur proie. Lelei la plonge donc dans un sommeil artificiel par magie le temps pour eux d’agir tandis que Rory fera le guet à l’extérieur, prête à les prévenir si le dragon revenait. Dans le fond de la grotte du monstre, les préparatifs se déroulent bien jusqu’à ce qu’Itami et ses compagnons se retrouvent face à face avec… le dragon !

Ce 7e tome est entièrement consacré à la quête d’Itami et à son projet de détruire la menace suprême du dragon qui a tant tué parmi les populations du monde au-delà de la porte. Grâce au soutien des elfes que la bête a forcé à vivre cachés, notre héros pense avoir ses chances. Il a emporté un arsenal d’explosifs et de lance-missiles qui devait faire l’affaire à condition qu’ils soient bien employés. Son plan paraît simple mais encore faut-il parvenir jusqu’à la grotte servant de nid au dragon avec tout ce chargement sans se faire repérer par la cible. Le chemin est long et épuisant mais chacun est décidé à vaincre. Itami forme les elfes au maniement de ses armes, lesquels le traitent comme un héros aux pouvoirs supérieurs à tout ce qu’ils ont vu au cours de leur très longue existence, ce qui est très amusant.

Mais le rire laisse place au suspense car la créature peut surgir à tout moment, ce qui arrive car Rory est elle-même soudainement attaquée par quelque chose que l’on ne peut identifier avant la fin du tome. Nos héros sont alors pris au piège de leur propre guet-apens et la précipitation liée à la peur fait autant de ravages dans leurs rangs que les attaques du dragon elles-mêmes. Le vrai héros n’est pas un elfe ni Itami mais la toute frêle Lelei qui secoue efficacement Tuka le moment venu et surtout trouve un moyen d’utiliser sa magie d’une manière plus qu’efficace ! C’est avec beaucoup de chance et grâce à la perspicacité de Lelei que l’opération ne vire pas au fiasco total. Mais la victoire n’est pas totale : à peine sortis vivants de la grotte, le petit groupe de survivants doit faire face à un nouvel ennemi, celui qui a sournoisement attaqué Rory avant qu’elle ne puisse les prévenir.

Une surprise attend le lecteur qui découvre une sœur de la jeune servante du dieu de la mort ainsi que le secret du pacte qu’elle a noué avec Itami, un pacte qui n’est pas sans conséquence pour elle. De l’action et encore de l’action, ce 7e tome ne nous laisse que peu de répit, abandonnant vite l’humour pour le carnage sanglant provoqué par cet ultime affrontement avec le dragon tueur d’hommes, ravageur de cités etc…
Les répliques magiques de Lelei sont spectaculaires et sans appel pour l’ennemi à écailles, bien qu’aussi dangereux pour ses alliés ! On perçoit même une Lelei un rien transformée par sa soif de sang du monstre… de quoi nourrir une suite à rebondissements ?

Shonen limite seinen à tous points de vue, aussi soigné dans le descriptif graphique des armes que dans la mise en scène des corps déchirés par le souffle brûlant du dragon, le dessin s’évertue à équilibrer les différentes tonalités de cet épisode de grande aventure et grand danger qui occupe l’ensemble du volume. On est suspendu au déroulé, page à page, de cette bataille déloyale entre de simples êtres humanoïdes et d’une créature ancestrale assoiffée de sang et de chairs, que rien ni personne ne semble pouvoir abattre. La mise en cases souligne chaque étape, les préparatifs, la surprise, la peur et les erreurs destructrices qu’elle entraîne, le réveil de Tuka, celui de Lelei, la formidable explosion de magie qui achève d’enclencher le piège tendu, manquant au passage de tuer les rares survivants. Le prix du sang est élevé et chaque image s’acharne à le montrer. Le contraste avec l’apparition en fin de tome de la sœur de Rory, Lolita un rien SM, de l’arrivée précipitée des renforts et de la décision de Rory de changer d’allégeance divine n’en est que plus fort.

Gardant son mélange fantasy de combats acharnés et d’humour décalé, ce 7e tome de Gate au-delà de la Porte remporte la palme de l’action et du suspense par son affrontement sauvage avec le dragon ennemi juré de tous… pour le moment !

Points forts : 
  • Équilibre réalisme contemporain / héroïc-dark fantasy toujours réussi 
  • Chaque personnage remplit son rôle 
  • Héros toujours nonchalant mais dont la valeur de soldat réfléchi gagne encore en importance 
  • Evolution et mise en vedette de Lelei + + 
  • Protagonistes variés mais distincts 
  • Action + + + 
  • Suspense + + + 
  • Humour + + 
  • Harmonie fond / forme 
  • Mise en scène dans l’action à 100% 
  • Chara-design varié, expressif et propre à la personnalité de chacun 
  • Mise en scène dynamique 
  • Travail minutieux de tous détails : costumes, environnements, équipements 
  • Atmosphère variée et prenante 
  • Édition française réussie 

Points faibles : 
  • Néant 

Verdict : Un excellent tome !!! 


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017