lundi 8 janvier 2018

Notre critique de « Demon Gaze II »


Éditeur : NIS America
Développeurs : Kadokawa Games et Experience Inc
Genre : Donjon-RPG
Version Testée : PlayStation 4
Autres Supports : PlayStation Vita
Langue : Voix japonaises, textes en anglais
Classification : + 12 ans
Sortie en France : 17 novembre 2017
Taille d'Origine : 6,75Go
Prix Moyen : 49,99€

Test réalisé à partir d'une version éditeur

En avril 2014, Demon Gaze premier du nom avait séduit les fans de Donjon-RPG sur PlayStation Vita. Trois ans plus tard, Kadokawa Games et Experience Inc récidivent avec Demon Gaze II, toujours sur PlayStation Vita mais également PlayStation 4. Pas de panique si vous n'avez pas fait le premier car cet opus n'est pas une suite à proprement parler. Certes, il réutilise certaines mécaniques héritées du premier volet mais l'histoire en elle-même n'est pas liée aux événements relatés dans le précédent.


Révolution et Démons


Les citoyens d'Asteria sont depuis plusieurs années, sous le joug de Magnastar qui les a contraint par à un sortilège à lui obéir. Alors que le Parti Révolutionnaire cherche à le renverser, c'est à vous, le Demon Gazer, doté des pouvoirs des démons, de libérer le peuple et de porter haut les couleurs de la révolution !


Le scénario n'est pas des plus original mais force est de constater qu'il tient la route et reste agréable à suivre. On s'attache rapidement à la galerie de personnages loufoques et aux situations souvent drôles auxquels on se retrouvera confronté régulièrement. Longue d'une trentaine d'heures, l'histoire ne souffre d'aucun temps morts mais attention tout de même, le jeu n'est pas traduit en français et ce sera donc des dialogues parfois très longs, à lire uniquement en anglais.


Du donjon qui n'oublie pas son côté RPG



Pour mener à bien votre révolution, vous devrez explorer différents quartiers de la ville qui prennent la forme de donjons découpés en plusieurs zones. Pour résumer, chacune d'entre-elles est occupée par un Démon qu'il faudra battre pour faire avancer le récit. Pour gagner le droit de l'affronter, il faudra prendre le contrôle des Cercles.


Ces Cercles sont un élément capital puisque pour être activés, vous devrez utiliser des gemmes d'équipements. Concrètement, vous pouvez insérer jusqu'à trois gemmes dans un Cercle afin de déclencher le combat. Une fois ce dernier remporté, en plus du contrôle obtenu, vous récupérez sous formes d'équipements, vos gemmes préalablement utilisées. Ces dernières sont le seul moyen pour récupérer des armes/armures/accessoires de qualité puisque le marchand ne vous proposera que de l'équipement bon marché et peu efficace.


Plutôt sympa à utiliser, ce système permet d'avoir une certaine emprise sur les récompenses de combats obtenues, du moins lors de ces joutes. Naturellement, les donjons ne sont pas sûrs et chaque pas peut potentiellement déclencher un combat aléatoire contre une ou plusieurs créatures, mais dans ce cas, les récompenses obtenues seront totalement aléatoires. Le taux de rencontres hasardeuses reste cependant assez faible et la majorité des combats sont affichés sur l'écran, de même que les matériaux à récupérer et les quelques interactions possibles. Toutefois, certaines zones secrètes demanderont un peu d'observation pour être dévoilées. Heureusement, si l'un de vos personnages disposent de la compétence adéquate, un indicateur visuel vous permettra de les déceler.

En effet, en plus de votre héros, le Demon Gazer, vous recruterez tout au long de l'aventure d'autres compagnons d'armes. Chaque démon vaincu rejoindra vos rangs avec ses propres capacités. On retrouve les classiques du genre avec le guerrier, le mage, le soigneur, etc. Bien qu'ils débutent tous avec un équipement de base, il faudra naturellement utiliser à bon escient les gemmes d'invocations pour les équiper le plus efficacement possible.


Jusqu'à 5 personnages peuvent constituer votre groupe et il faudra veiller à leur positionnement puisque chacun d'entre-eux est plus ou moins adapté au combat en première ou dernière ligne. Par exemple, si votre guerrier est en retrait, il ne pourra pas attaquer au corps-à-corps. Un petit côté tactique sympathique et qui permet de tester plusieurs combinaisons avec la dizaine de démons disponibles.

Du tour par tour classique mais efficace


Lors des combats, le soft adopte un principe de tour par tour classique mais efficace. Suivant la valeur de votre Agilité, vous agirez en premier lors des affrontements. Attaque au corps-à-corps, magie, utilisation d'items, rien de bien nouveau si ce n'est la commande "Demonize". Indépendamment des points de mana, une jauge se remplit à chaque combat.


Une fois suffisamment pleine, vous avez la possibilité de transformer vos alliés en leurs versions démoniaques, octroyant une augmentation temporaire des statistiques en plus de permettre l'activation des compétences d'affinités.

Touche mon/ma démon(e)


Vous pourrez effectuer une maintenance de vos démons. Moyennant un cristal que vous trouverez après chaque contrôle de zone, vous devrez localiser le point sensible de votre allié lors d'un mini-jeu pour améliorer son affinité et lui faire débloquer les compétences mentionnées plus haut. Ces dernières varient et vont de la résistance accrue aux dégâts pendant X tours en passant par une régénération progressive des points de vie. Il s'agira évidemment de faire le choix le plus adapté à la situation.


En plus d'offrir un avantage en combat, la maintenance permet également de débloquer un dialogue avec votre nouvel ami(e) afin de mieux cerner sa personnalité. On prendra rapidement plaisir à découvrir chaque démon et son caractère. A ce niveau là, on retrouve un peu de tout, allant du démon studieux en passant par l'écologiste, la brute au grand cœur, etc.

Cette maintenance ne peut cependant être effectuée qu'une fois à l'abri, dans l'hôtel qui fait office de HUB.


Là, vous pourrez vous reposer, sauvegarder, marchander, bref, vous préparer comme il faut avant de partir à l'exploration. Petit détail, hôtel oblige, vous pourrez louer des chambres pour vos démons. Une fois l'un d'entre-eux placé dans sa nouvelle pièce, vous aurez la possibilité d'y mettre une décoration qui lui offrira un bonus de statistiques plus ou moins important en fonction de l'objet choisi. Autant dire que privilégier une décoration augmentant considérablement la Force pour un démon offensif est plus qu'intéressant.

Un chara-design super sympa au service d'une technique moyenne


Graphiquement, le soft étant à la fois sur console de salon et portable, on ressent une volonté de contenter les deux parties et en résulte un jeu plus adapté à la Vita qu'à la PlayStation 4 même si, dans les deux cas, les environnements des donjons ne font pas honneur aux deux consoles. Heureusement, le chara-design des personnages/ennemis rattrape le tout, pour peu que l'on soit réceptif au look manga, évidemment. On notera la volonté de dynamiser la narration "visual-novel" avec des dialogues vivants dans le sens où les personnages changent de plans et d'expressions durant la discussion. Un bon point qui évite de s'ennuyer durant ces moments.


La partie sonore quant à elle, varie du bon au très bon. Les musiques d'ambiance des lieux sont sympathiques, quoiqu'un peu oubliables, contrairement à certaines musiques - mais dont nous ne pouvons rien dire car directement liée à l'histoire - et qui sont un véritable plaisir auditif. Mentionnons le doublage japonais de qualité et les petites sessions "radio" qui parsèment votre avancée.

Plus linéaire qu'à l’accoutumée, cette nouvelle production d'Experience Inc. et Kadokawa Games nous apparaît comme un jeu sans prétention qui trouvera facilement sa place entre deux triple AAA, que l'on soit néophyte ou vétéran du genre. Sans réel lien avec son prédécesseur sur le plan narratif, Demon Gaze II se veut plus accessible et simplifié mais sans oublier d'être un Donjon-RPG honnête et fun. 

Points forts :
  • Histoire sympathique
  • Beaucoup d'humour
  • Du tour par tour classique mais efficace
  • Le chara-design
  • Certaines musiques
  • Doublage japonais de qualité
  • L'opening
  • Bonne durée de vie - un peu plus de 30h.
  • Plusieurs modes de difficulté

Points faibles :
  • Uniquement en anglais
  • Un peu trop linéaire
  • Pas très beau sur le plan technique
  • Des donjons qui se répètent à la mi-moitié du jeu
  • Les choix lors des dialogues, qui n'ont aucune influence sur l'histoire

Verdict : Du Donjon-RPG honnête


0 Commentaires :

Bienvenue sur Japan Touch

Notre dernière vidéo

Fourni par Blogger.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Nos partenaires

Meilleur site d'actualité Manga, Anime, Jeux Vidéo, Cinéma, Goodies, Drama, J-Music et Japon Critiques mangas et séries d'animation Tests jeux vidéo japonais Tests jeux vidéo japonais
Black Box Taifu Comics
Delcourt / Tonkam
Casterman
Ototo
Anime Digital Network
Urban China
Ofelbe Éditions
Kotoji Éditions
Éditions Akata
Soleil Manga
Nobi Nobi

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Japan Touch © 2011 - 2017